Histoire du Vin – Teneur en alcool

Histoire du Vin - Teneur en alcool

Lorsqu’un vin est élaboré avec une faible teneur en alcool, on l’appelle « léger », et lorsqu’un vin est élaboré avec une forte teneur en alcool, on l’appelle « fort ». La fermentation s’arrête à quinze degrés, indépendamment de la quantité de sucre contenue dans le moût.

wine, red wine, glass-541922.jpg

Après la fermentation, des eaux-de-vie sont ajoutées à certains vins; c’est-à-dire du brandy sans élevage et donc sans couleur brune ni saveur de chêne. Le xérès, le porto, le madère et le marsala sont parmi les plus populaires. Malgré l’ajout d’alcool, ils sont toujours considérés comme des vins car ils sont considérés comme des « vins de liqueur ».

Cela se produit également avec les vins mousseux. Dans la méthode traditionnelle, la dernière étape est souvent l’ajout d’une eau-de-vie, qui est également utilisée pour faire des vins mousseux, mais qui est aromatisée et donne une agréable sensation de goût. Elle est ajoutée au dernier moment, lorsqu’on change le bouchon de vieillissement par un bouchon en liège, et est envoyée sur le marché dès que possible.

Seul le « brut nature » ou « brut naturel » est vendu, qui ne contient pas d’eau-de-vie d’expédition. Il semble que les vins mousseux qui n’ont pas besoin d’eau-de-vie d’expédition soient moins chers à produire, car ils nécessitent moins d’opérations, mais ce n’est pas le cas. Ces eaux-de-vie d’expédition compensent le manque de vin ou les caractéristiques naturelles insuffisantes de la boisson.

viking, warrior, vikings-5151537.jpg

Cependant, obtenir un vin qui n’a pas besoin d’eau-de-vie d’expédition et qui a des caractéristiques naturelles appropriées en tant que boisson est difficile. Les vins non fortifiés et les vins pétillants naturels sont plus digestes que les bons alcools car les alcools toxiques des premiers sont plus dilués que dans les seconds.

Les vins restent frais plus longtemps s’ils ont une teneur élevée en alcool. En dessous de neuf degrés, les vins se détériorent au bout d’un an. Pour suivre le rythme de la récente augmentation des ventes de vins très alcoolisés, des vins de plus en plus alcoolisés sont produits : treize, quatorze et même plus degrés.

Le problème est que ces vins ont trop d’alcool pour leur fonction de vin de table. Si on ne rajoute pas d’eau à la fin du repas, on peut se retrouver trop ivre pour apprécier le vin qu’on a consommé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Carrito de compra0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0