Spiritueux distillés – Brandy – Pisco péruvien (1)

Spiritueux distillés – Brandy – Pisco péruvien (1)

Le Pisco péruvien se dresse comme un joyau de l’appellation d’origine, réservant son exclusivité pour l’eau-de-vie de raisin produite sur le territoire péruvien depuis les débuts du XVIe siècle. Cette distillation emblématique, enracinée dans la tradition, est extraite du vin fermenté de certaines variétés de raisins appartenant à la Vitis vinifera. Sa renommée a dépassé les frontières, comme en témoignent les registres méticuleux des expéditions qui ont quitté le port de Pisco à destination de diverses destinations européennes et américaines depuis le XVIIe siècle. Parmi ceux qui ont eu le privilège de déguster ses saveurs se trouvent le Royaume-Uni, l’Espagne, le Portugal, le Guatemala, le Panama et les États-Unis, qui ont accueilli ses nuances au milieu du XIXe siècle.
Le Pisco péruvien, avec son essence envoûtante, se dresse comme l’un des emblèmes les plus distinctifs de la nation andine, sa création étant confinée à la région côtière, spécifiquement jusqu’à 2000 mètres d’altitude, dans les départements de Lima, Ica, Arequipa, Moquegua et Tacna.
Sourvenir de Pisco, PISCO
La question de l’appellation d’origine « pisco » suscite une controverse soutenue entre le Chili et le Pérou. Selon les récits du chroniqueur Justo Abel Rosales, l’adoption du terme « Pisco » au Chili n’a eu lieu qu’environ vers l’année 1896, comme consigné dans son livre : « On ne servait pas d’eau-de-vie, ni pure ni mélangée ; on servait du pisco. L’innovation dans le nom, directement importée du Pérou ». De même, José Toribio Medina, dans son ouvrage « Chilenismos, apuntes lexicográficos » publié en 1928, soutient la même perspective.

Les racines historiques

Le mot « pisqu » dans la langue quechua du sud, qui était parlée dans une grande partie du Pérou avant l’arrivée des colons espagnols, fait référence à de petits oiseaux. Ce mot apparaît dans les chroniques avec des variantes telles que « pisku », « phishgo » et « pichiu ». De même, il est intégré dans les noms géographiques de diverses régions du pays, non seulement dans la variante du quechua du sud mais aussi dans ses autres dérivations, comme « pishqu ».

La bande côtière péruvienne s’est toujours distinguée par le fait d’abriter des populations importantes d’oiseaux qui trouvaient leur subsistance dans l’offre abondante de poissons, en particulier dans la région connue sous le nom de « Sur Chico ». Parmi les vallées associées aux rivières Pisco, Ica et Grande, ce phénomène se manifeste de manière prédominante.

Dans la vallée de Pisco, il y a plus de deux mille ans, une communauté humaine florissait, distinguée par sa poterie et sa céramique. À l’époque de l’Empire inca, ils se distinguaient par leurs productions céramiques remarquables, baptisées « piskos ». Depuis lors, l’un des produits de poterie les plus remarquables étaient les récipients ou les amphores, utilisés pour stocker diverses boissons, y compris celles de nature alcoolique. Ces contenants étaient appelés « piskos ».
De façon évolutive, le premier aguardiente de raisin produit sur le sol péruvien était stocké dans ces « piskos », et avec le temps, l’élixir alcoolique a adopté le nom de son récipient. De plus, la Real Academia Española, dans son Diccionario de la Lengua Española, confirme l’origine du terme « pisco » comme dérivé de la ville de Pisco, située dans le département d’Ica au Pérou. Cette confirmation renforce le lien historique et culturel du terme avec la terre qui l’a vu naître.
En résumé, le Pisco péruvien dépasse sa catégorie d’eau-de-vie pour devenir un patrimoine culturel et gastronomique qui puise son essence dans l’histoire précolombienne de la région. Son origine est entrelacée avec les « piskos » de céramique des temps anciens, donnant nom et forme à un distillat qui a conquis les palais et traversé les océans dans sa quête de reconnaissance internationale. Au-delà des disputes autour de sa dénomination, le Pisco péruvien persiste comme une expression d’identité, de tradition et d’excellence dans l’art de la distillation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Carrito de compra0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0